Pour quelques millions ! de Carl Pineau

pour quelques millionsParution : en juin 2021 dans les éditions Lajouanie.

Le style, le genre : roman policier politico-financier se déroulant entre la France et Cuba.

L’auteur : Carl  Pineau est né en 1966 à Nantes, où il a passé une grande partie de sa vie. Passionné par la littérature et désireux de se lancer dans l’écriture, il a suivi les cours de création littéraire de l’université de Laval, à Québec. Il est l’auteur d’une trilogie qui a redonné vie au milieu nantais des années 1980, 1990 et 2000. Avec le premier opus, L’Arménien, il a reçu, en 2017, le Prix du cercle anonyme de la littérature. Il partage son temps entre la France et la Thaïlande.carl pineau

Les lieux : France, Cuba.

L’histoire : Conrad est le fils de la fondatrice d’une ONG dont l’assassinat à Paris, maquillé en suicide, n’a jamais été élucidé. Il galère depuis, frôlant sans cesse l’illégalité. À quelques encablures de La  Havane, Dahlia, abusée par son père, se bat bec et ongles pour éviter à son frère de subir le même sort. Gravitent autour de la Cubaine et du jeune Français des businessmen douteux, des fonctionnaires corrompus, une séduisante Ukrainienne, un ancien boxeur, des politiciens terrorisés à l’idée d’être éclaboussés par le scandale financier des Panama Papers, et… plusieurs cadavres !

Mon avis : c’est un écrivain que je découvre, l’intrigue de son roman est haletante, c’est un polar que je recommande même si je lui trouve quelques défauts. De nombreuses thématiques sont abordées, peut-être un peu trop, pas assez creusées à mon goût : corruption dans la police, corruption d’élus de la République,  prostitution, trafic d’êtres humains, inceste, drogue, malversations financières liées aux révélations des Panama Papers, pauvreté et limitation des libertés à Cuba… La construction du texte est réussie, alternant les chapitres français et cubains. Un petit bémol cependant,  la révélation de la vraie nature des personnages est un peu trop précoce, notamment celle de Manu, le suspense y aurait gagné, mais je n’en dirai pas plus. J’aurais bien aimé également que les révélations sur le pourquoi et le comment des motivations des coupables soient traitées en narratif pour augmenter leur crédibilité et pas en dialogues, car cela m’a fait penser aux personnages de cinéma ou de séries TV qui expliquent pendant de longues minutes leur parcours avant de descendre, ou pas, leurs victimes… Les personnages sont puissants et attachants, particulièrement à Cuba avec la jeune Dahlia. Auteur à suivre !

Pour résumer : malgré ces petits défauts c’est un livre que je recommande car il m’a tenu en haleine, attention toutefois aux âmes sensibles certains passages ayant trait à la prostitution sont assez crus et violents.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.