Le livre des Baltimore de Joël DICKER

le livre des baltimore
480 pages – 22 €

 

le livre des baltimore poche
600 pages – 9 €

Parution : aux éditions De Fallois en 2015 et en format poche De Fallois en 2017.

Le genre, le style : saga romanesque autour d’une famille américaine de la côte Est. Retours en arrière et au présent se succèdent.

L’auteur : Joël Dicker est né à Genève en 1985. Son premier roman, Les Derniers Jours de nos pères, a reçu le Prix des écrivains genevois en 2010.
Il a publié en 2012 La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert, qui a obtenu successivement le Prix de la Vocation Bleustein-Blanchet, le Grand Prix du Roman de l’Académie française et le Prix Goncourt des Lycéens. joël dicker.jpg
En 2015 paraît Le Livre des Baltimore. Et en 2018 La Disparition de Stephanie Mailer.

Les lieux : aux Etats Unis, à Baltimore et à Montclair dans le New Jersey, ainsi qu’en Floride.

L’histoire : Jusqu’au jour du Drame, il y avait deux familles Goldman. Les Goldman-de-Baltimore et les Goldman-de-Montclair.
Les Goldman-de-Montclair, dont est issu Marcus Goldman, sont une famille
de la classe moyenne, habitant une petite maison à Montclair, dans le New Jersey.
Les Goldman-de-Baltimore sont une famille prospère à qui tout sourit, vivant dans une luxueuse maison d’une banlieue riche de Baltimore, à qui Marcus vouait une admiration sans borne.
Mais les années passent et le vernis des Baltimore s’effrite à mesure que le Drame se profile. Jusqu’au jour où tout bascule. Et cette question qui hante Marcus depuis : qu’est-il vraiment arrivé aux Goldman-de-Baltimore ?

Mon avis : roman qui se laisse lire mais qui ne m’a pas enthousiasmée… Ses personnages, de livre en livre, toujours tournés vers un milieu très favorisé lassent un peu. On sent la machine bien rodée faite de fascination pour l’écrivain à succès Marcus Goldman qui lui ressemble comme deux gouttes d’eau. Je ne vais pas être aussi sévère qu’Eric Chevillard car on se laisse prendre par l’histoire mais sa formule n’est pas complètement fausse : « L’ombre de Philip Roth plane au-dessus de cette laborieuse entreprise romanesque. Joël Dicker croit réécrire Pastorale américaine (Gallimard, 1999), mais il nous donne plutôt un nouvel épisode du Club des cinq honorablement troussé. » (Le Monde des livres septembre 2015).

Pour résumer : c’est un livre lu au début du mois d’août et que j’ai presque déjà oublié… Il sera parfait pour faire un sas entre deux lectures fortes. La vérité sur l’Affaire Harry Quebert a fait l’objet d’une série de 10 épisodes réalisée par Jean-Jacques Annaud qui sera diffusée à l’automne 2018 sur TF1, ce roman s’y prêtera aussi très bien…

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s