Et maintenant il ne faut plus pleurer de Linn ULLMANN

 

et maintenant il ne faut plus pleurer
400 pages – 9.70 €
et maintenant il ne faut plus pleurer actes sud
416 pages – 23 €

Parution : en 2014 chez Actes sud, puis en mai 2018 en version poche chez Babel, traduction du norvégien par Céline Romand-Monnier.

Le genre, le style : drame familial mêlant les différentes périodes temporelles, avant, pendant et après la disparition de Mille.

L’auteur : Linn Ullmann est née en août 1966 à Oslo. Elle est la fille du cinéaste suédois Ingmar Bergman et de l’actrice norvégienne Liv Ullmann. Elle devient critique littéraire et journaliste avant de publier son premier roman, « Avant que tu ne t’endormes » en linn ullmann1998 chez Plon. Il y eut ensuite Vertiges (Plon, 2003), Miséricorde (Plon, 2005), Je suis un ange venu du nord (Actes Sud, 2010).Ses livres ont été traduits en 31 langues.

Les lieux : une petite ville côtière au sud d’Oslo.

L’histoire : Le roman débute quand Simen (11 ans), Gunnar et Ole Kristian, ses deux copains partent déterrer un trésor qu’ils avaient eux-mêmes enterré au pied d’un arbre. Mais ce samedi de la fin octobre 2010 ils se trompent d’arbre et déterrent le corps d’une adolescente, Mille.
Deux ans auparavant, comme chaque année, Siri Brodal emmène son mari et ses enfants passer l’été chez sa mère Jenny, à deux heures d’Oslo, dans un village paisible de la côte norvégienne. Cette fois, Mille, une adolescente à la beauté lunaire, les accompagne afin de s’occuper des deux filles. Un soir, elle organise une grande fête à l’occasion des soixante-quinze ans de Jenny. Tandis que les convives l’attendent dans le jardin, l’invitée d’honneur s’enferme dans sa chambre. Et personne ne prête attention à la jeune Mille qui se glisse silencieusement par le portail pour ne plus jamais revenir…

Mon avis : roman conçu comme un huis clos familial qui démarre comme un polar mais qui n’en est pas vraiment un. Ce que préfère Linn c’est profiter de cet évènement traumatique pour mettre l’accent sur la psychologie de chaque personnage impliqué. Les dysfonctionnements familiaux sont mis en avant. Siri, la mère de famille, est une restauratrice réputée (elle possède deux restaurants), marquée à jamais par la noyade de son petit frère de 4 ans lorsqu’elle était enfant. Elle prépare les 75 ans de sa mère Jenny, vieille femme au cœur glacé qui n’a guère la tête aux réjouissances. Jon, son mari, est un écrivain qui n’arrive pas à livrer à son éditeur le manuscrit du tome 3 d’un roman qui lui a apporté le succès. L’inspiration ne vient plus mais il fait croire qu’il travaille et multiplie les liaisons adultères. Leurs deux filles : Alma l’ainée est une enfant très solitaire qui entre dans l’adolescence et commence à poser des problèmes, et Liv possède un tempérament plus solaire. Mille a répondu à l’annonce de Siri sur internet, elle aime que les hommes la regardent. Et puis il y a Irma une gouvernante qui a tout l’air d’un dragon, elle porte à Jenny un attachement hors normes et enfin les parents de Mille, Mikkel et Amanda…
Dans tout ça Siri trouve que quelque chose cloche !

Pour résumer : c’est un roman psychologique, qui fait remonter lentement les tensions sous-jacentes et qui vous accroche bien ! . Il me fait un peu penser à l’ambiance des séries policières scandinaves diffusées sur Arte. A découvrir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s