Terreur dans l’hexagone – Genèse du djihad français de Gilles KEPEL

le

Parution : en décembre 2015 aux éditions Gallimard

L’auteur : Gilles Kepel est né le 30 juin 1955 à Paris, son cursus universitaire est remarquable, diplômé en arabe, en sciences politiques, en sociologie, et en philosophie. Dans les années 1990 il a enseigné dans des universités américaines, il est aujourd’hui professeur à Sciences Po et à l’ENS. Il publie de nombreux articles dans la presse française et internationale.

C’est un des spécialistes de l’islam dans les banlieues françaises, je l’avais découvert en 1991 avec un de ses titres majeurs « Les banlieues de l’islam – Naissance d’une religion en France », je vous conseille aussi d’écouter sa chronique sur France Culture le matin vers 7h15.

Antoine Jardin a collaboré avec Kepel pour cet essai, il est spécialiste de la sociologie politique des quartiers populaires et ingénieur de recherche au CNRS.

Le thème : Gilles Kepel analyse le pourquoi et le comment du parcours des jeunes terroristes musulmans en prenant à témoin la société française. Le livre compte deux parties : « L’incubation : de Clichy à Sarkozy – 2005 / 2012 » et « L’éruption : de Hollande à Charlie et au Bataclan – 2012 / 2015 ». Il décrypte les émeutes de 2005 à Clichy, année qui est pour lui une date charnière dans l’affirmation identitaire islamique en France car cette année là paraît L’appel à la résistance islamique mondiale (1600 pages) d’Abu Musab al Suri qui recommande la guerre civile en Europe menée par la jeunesse musulmane immigrée qui devrait être préparée à « enclencher la dislocation finale de l’Occident, préalable au triomphe mondial de l’islamisme », il vise l’Europe, plutôt que les Etats Unis, qu’il qualifie de ventre mou afin de provoquer des réactions islamophobes qui pousseraient les musulmans européens à rejoindre les rangs djihadistes.

Il analyse le vote des musulmans et les tentatives des politiques de tous bords pour le récupérer, l’extension du cyberdjihad, les dégâts de la crise économique dans les banlieues, l’importation de la cause des Palestiniens et l’affirmation de la laïcité vécue comme arme anti-musulmane.

Une courte vidéo de présentation du livre par l’auteur.

Mon avis : j’ai lu ce livre avant l’attentat de Nice et avant celui de Saint Etienne du Rouvray, c’est peu dire que le climat est lourd… Qui dit que les vacances ne sont faites que pour lire des livres légers ? Il est indispensable de lire pour comprendre les phénomènes gravissimes qui nous touchent, cela évite les réactions de café du commerce. Après la lecture de ce livre j’ai compris le glissement de la pratique de l’islam de certains des jeunes musulmans et des convertis, leurs motivations et les différents courants propagateurs de la haine envers la France. Kepel nous montre bien la différence fondamentale entre les premiers arrivants des années 60-70 occupés à travailler en courbant le dos et la troisième génération au chômage, revancharde et manipulée depuis la Syrie.

Il dézingue au passage « les hauts fonctionnaires omniscients mais incultes » et les « politiciens sans étoffe ». Pas rassurant…

Pour résumer : un des livres à lire pour comprendre et se faire son opinion. Je vous parlerai bientôt du livre du juge Marc Trévidic que je vais commencer bientôt.

 

Afficher l'image d'origine

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Marcorèle dit :

    Certainement passionnant. Mais je passe mon tour…
    Saturation…

  2. anniemots dit :

    moi je suis concernée du fait de mon lieu d’habitation, c’est plus concret :-((
    mais je te comprends…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s