Stone Island de Alexis AUBENQUE

stone_island
424 pages – 9.90 €

Parution : directement en poche le 3 juin 2013 aux éditions du Toucan, collection Toucan Noir.

Le style, le genre : du polar certes mais aussi un soupçon de romance.

L’auteur : Alexis est né à Montpellier en 1970, a étudié l’économie à l’université puis a finalement pris la meilleure décision qui soit : vivre par et pour les livres. Un temps libraire à la Fnac de saint Lazare, il s’y affirme comme le meilleur spécialiste des littératures de science-fiction, de polars et de thrillers. C’est sans surprise qu’il démarre une carrière d’écrivain professionnel au début des années 2000, alexis aubenque 2d’abord des romans de SF avec un cycle « La chute des mondes » publié chez Florent Massot et chez Pocket, puis le cycle de « L’empire des étoiles » édité au Fleuve Noir. Les parutions de SF s’enchaînent jusqu’en 2008, à partir de là c’est au thriller qu’Alexis s’essaye avec plusieurs cycles publiés chez Calmann-Lévy, aux éditions du Toucan ou directement en poche chez J’ai lu : Nuits noires à Seattle / Trilogie River Falls / Stone Island / Pacific View. Ce roman Stone Island ouvre la série éponyme.

Les lieux : une île du Pacifique (Polynésie).

L’histoire : Archipel en plein cœur de l’océan pacifique, Stone Island est le paradis sur Terre…ou presque… A la suite du décès de son père biologique, Fiona Taylor, jeune avocate fraîchement diplômée, devient héritière. Plutôt que de couler des jours paisibles dans son pays d’adoption, elle décide de se rendre sur Stone Island à la recherche de ses véritables racines. Dès lors, elle va s’établir dans une vaste demeure coloniale, perdue dans la jungle, où accueillie par des domestiques et une aïeule au comportement étrange, elle tentera de percer les secrets de sa famille. Dans cette quête, elle doit passer par le commandeur Jack Turner, premier homme de loi de l’île, qui doit faire face de son côté au meurtre d’un homme d’affaires, tué dans des circonstances étranges. Simple crime crapuleux, raciste, ou plus délicat encore ? Turner devra faire le tri entre toutes les pistes, pour tenter de comprendre les tenants et les aboutissants d’une inquiétante série de meurtres qui ne serait peut-être pas sans liens avec les questions de Fiona… (texte éditeur)

Mon avis : je ne vais pas tourner autour du pot, ce premier roman de la série Stone Island ne m’a pas enthousiasmée même s’il reste de bonne facture. La trame policière est toujours bien maîtrisée mais c’est l’atmosphère générale qui ne m’a pas séduite. Par moment j’avais l’impression d’être dans le monde des romans sentimentaux (je sais qu’il plaira à beaucoup de mes abonnées, qui aiment ce mélange des genres), moi je les préfère plus noirs. L’incursion dans la culture des Ma’ohi, ancêtres des cultures polynésiennes, à ne pas confondre avec les Maoris  également Polynésiens mais peuplant les îles Cook et la Nouvelle Zélande, permet de donner une profondeur à ce roman.

Le dénouement de l’intrigue est, comme d’habitude, très bien amenée par Alexis. Tu Ra’i Po est plein de surprise !

Ce premier livre est suivi de Le secret de Stone Island.

Pour résumer : je reste sur le plaisir de la lecture de la série Pacific View (Ne crains pas la faucheuse et Tu ne manqueras à personne) dont j’attends la suite avec impatience.

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Angelilie dit :

    beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte et un enchantement. un blog très intéressant. J’aime beaucoup. je reviendrai. N’hésitez pas à visiter mon blog. au plaisir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s