Rien ne s’oppose à la nuit de Delphine de VIGAN

le
rien ne s'oppose à la nuit
440 pages – 20 €

Parution : en août 2011 aux éditions Jean-Claude Lattès, puis en édition de poche chez «Le Livre de Poche».

rien ne s'oppose à la nuit poche
408 pages – 7.90 €

 

Le style, le genre : roman / autobiographie familiale centrée sur les relations mère-fille.

L’auteur : Delphine est née en mars 1966 dans les Hauts de Seine. Elle est diplômée de L’École des hautes études en sciences de l’information et de la communication (Celsa), puis cadre dans un institut de sondage.
Elle écrit en 2001 un premier roman autobiographique, Jours sans faim, qui raconte le combat d’une jeune femme contre l’anorexie, sujet également évoqué dans ce livre ci. En 2007 No et moi puis de nombreux romans qui sont en lice pour le prix Goncourt comme Les Heures souterraines en 2008 et Rien ne s’oppose à la nuit en 2011. Ce dernier obtient le prix du roman Fnac, le grand delphine de viganprix des lectrices de Elle, le prix Roman France Télévisions et le prix Renaudot des lycéens.
D’après une histoire vraie en 2015 reçoit le prix Renaudot et le prix Goncourt des lycéens.
Elle est également scénariste et réalisatrice. Son dernier roman paru en mars 2019 : Les Gratitudes.

Les lieux : Paris, une maison de campagne dans l’Yonne.

L’histoire : Lucile, la mère de l’auteure, est atteinte de troubles bipolaires qui la conduiront au suicide (je ne dévoile rien le roman s’ouvre ainsi). C’est l’histoire de cette mère que nous raconte Delphine qui se lance dans des recherches poussées auprès de tous les membres de sa famille pour reconstituer une histoire rythmée par les crises.
Le début, l’histoire de Liane fantasque et génitrice compulsive, et Georges souvent absent, est prenant. On y voit les prémices des soucis à venir avec des parents inconséquents
qui laissent leurs enfants livrés à eux-mêmes le temps des week-ends. Lucile encore une enfant est responsable de ses frères Milo, Barthélémy et Jean-Marc, de ses sœurs Justine, Lisbeth et Violette encore bébé.
Sans l’avoir souhaité Lucile sert de modèle pour des campagnes de publicité, avec terreur elle se rend aux cours de gymnastique du collège et subit des tourments familiaux dont je ne dirai pas plus ici…

Mon avis : j’étais dans les meilleures dispositions pour découvrir cette auteure que je n’avais jamais lue. Les prix très divers récoltés, les éloges des professionnels de la profession (il y a même eu polémique, François Busnel étant son compagnon), tout me poussait, enfin, à la lire. Malgré des débuts prometteurs, il apparait vite que le lecteur devient un témoin du travail psy de Delphine. Le parti-pris qu’elle a adopté n’est pas des plus légers, elle aurait pu tout traiter sur le mode romanesque sans s’impliquer mais elle a choisi de s’exposer, de rendre compte au détail près de ses opérations de recherches documentaires. Cela donne un livre (trop) composite : romanesque, documentaire, autobiographique donc délicat à manier, qui, à partir de la deuxième moitié nous donne envie de dire « stop ! ça va, assez ! ». Sans dévoiler trop d’éléments il faut reconnaitre que tous les malheurs du monde finissent par s’empiler et que l’intérêt faiblit jusqu’à la fin.

Pour résumer : je n’aurais sans doute pas dû commencer par ce livre-là (peut-être No et moi ? dites-moi quel est celui qu’il faut lire ? ), mais il plaira très certainement aux personnes concernées par la bipolarité et les relations familiales compliquées voire toxiques, puisque ce livre ne se comprend que s’il est envisagé comme une enquête biographique.

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. hermet sylvie dit :

    Pour ma part c’est un livre qui m’a réellement plu mais effectivement il s’agit d’une biographie romancée qui effraie le lecteur tellement cette mère met en danger ses enfants et les autres. Peut-être les heures souterraines à lire…..mais c’est aussi désespérant!!!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.