Les apparences de Gillian FLYNN

https://i1.wp.com/www.sonatine-editions.fr/base/livres/LesApparences%20basse%20d%C3%A9f.jpgParution : éditions Sonatine 2012   http://www.sonatine-editions.fr/livres/Les-Apparences.asp

Le Livre de Poche  octobre 2013

Le genre / le style : thriller. La version des faits des deux protagonistes est présentée alternativement. Amy parle à la première personne et nous dévoile son journal. Nick parle au jour le jour de ce qui lui arrive.

L’auteur : Gillian est née à Kansas City dans le Missouri. Après des études d’anglais et de journalisme, elle est engagée par un magazine spécialisé dans le cinéma  “Entertainment Weekly”. Elle n’écrit à ce jour que des thrillers.

Les lieux : USA : New York  et Carthage (Etat du Missouri)

 L’histoire : Amy est une jeune newyorkaise branchée, ses parents sont psychologues pour enfants . Ils ont mis en scène leur fille dans de nombreux ouvrages à succès “L’Epatante Amy”. Elle est mariée à Nick qui, lui, vient du Missouri et d’une famille modeste et éclatée. Après qu’ils ont perdu l’un et l’autre leur emploi dans les milieux littéraires en raison de la crise financière, ils sont amenés à prendre une décision radicale : quitter New York et partir à Carthage, ville natale de Nick. Là-bas un job  l’attend, il ouvre un bar avec sa soeur jumelle Go, restée au pays. Un jour Amy disparaît et leur maison est saccagée. Que s’est-il passé ?

Mon avis : Je ne lis pas beaucoup de thrillers car c’est pour moi un genre plutôt pauvre.  J’ai cherché un arrière plan sociologique et je n’ai trouvé finalement que ce thème cher aux écrivains américains : l’opposition entre Nord et Sud des Etats Unis, les habitants du sud étant considérés comme des péquenots absolus. Il y a aussi quelques passages sur les ravages de la crise dans cette petite ville du Missouri : centre commercial retourné à l’état d’une zone de non-droit et la principale usine pourvoyeuse d’emploi, une imprimerie, ayant dû mettre la clef sous la porte. Mais je reconnais que je me suis laissée prendre au suspense : difficile de lâcher le bouquin avant la fin. Les personnages sont plutôt bien cernés : les parents psys d’Amy pleins de bonnes intentions, les époux Dunne vils, retors et détestables à souhait, les flics de Carthage sont crédibles et non exempts de sympathie pour le ou la (je vous laisse la surprise) suspect(e).

Pour résumer : Ceci dit, dès le livre posé il est vite oublié, l’essentiel étant de savoir qui est coupable. Je conseille à toutes les personnes en délicatesse conjugale de ne pas lire ce livre (à moins que …), cela pourrait leur donner des idées et des sueurs froides !!!

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Marcorèle dit :

    J’aime bien la couverture, en attendant de « peut-être » le lire…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s