Alamut de Vladimir BARTOL

le

Alamut - Parution : 1938 en langue slovène

1988 chez Phébus dans une traduction de Claude Vincenot.

Réédité en 2012 chez Libretto (collection de poche de Phébus) dans une nouvelle traduction de Andrée Lück Gaye.

Les lieux : Dans les montagnes du nord de l’Iran, dans le massif de l’Alborz au sud de la mer Caspienne, près de la ville de Qazvin, à 100 kilomètres de l’actuelle Téhéran.

L’auteur : Vladimir est né à Trieste en 1903 et mort en 1967 à Ljubljana . Féru de biologie et de philosophie (traducteur de Nietzsche), Vladimir Bartol est surtout connu pour avoir écrit Alamut qui est devenu un classique de la littérature mondiale. Ce récit est basé sur une légende rapportée par Marco Polo parlant d’une forteresse d’Alamut « Nid d’aigle » au jardin luxuriant et à sa bibliothèque somptueuse dirigé par Hassan Ibn Sabbâh et sa secte religieuse chiite. Vladimir Bartol se saisit de l’histoire de la secte des Assassins pour dénoncer, 14 ans après l’accession de Staline au pouvoir et 5 ans après la nomination de Hitler au poste de chancelier, les régimes totalitaires.

L’histoire : « Retranché dans sa citadelle dominant la plaine, le grand maître Hassan Ibn Sabbâh mène, à la fin du XIe siècle, une guerre sainte en Iran. Il n’a que peu de soldats et seuls ses proches le connaissent intimement. Parti de presque rien, sans armée, sans terre et sans guère d’appuis à la cour, il dominera le monde. Des hommes seront prêts à mourir pour lui avec le sourire aux lèvres. Des foules entières se prosterneront sans combattre. Un millénaire plus tard, la manipulation des masses, telle qu’il la pratiqua, continue d’ébranler les empires modernes. Mélange d’aventures et de philosophie politique, Alamut n’évoque la violence des complots d’alors que pour mieux renvoyer aux problèmes cruciaux des civilisations modernes. » Texte éditeur

En 1092 on suit l’évolution d’une secte religieuse ismaélite (dérivée des chiites) basée dans la forteresse d’Alamut. Dirigés par Hassan Ibn Sabbah, les Haschichins (c’est de là que vient le mot Assassins) mènent une lutte religieuse effrénée contre leurs voisins. On suit deux personnages principaux : d’un coté, Halima, ancienne esclave, qui arrive à Alamut pour servir le harem du maître des lieux, mais aussi ses plans d’embrigadement. De l’autre, le jeune Avani Ibn Tahir, soldat volontaire, qui gravira les échelons de l’armée en assimilant une éducation militaire et religieuse. Il est voué au culte du Coran et de son nouveau maître et éduqué dans une fascination de la mort et du dévouement sans limite.

Mon avis : J’ai lu ce livre il y a très exactement 23 ans (et pas relu depuis) « par nécessité » puisque, libraire, je m’occupais des romans étrangers. Il a immédiatement fait partie des livres qui m’ont marqués et que je recommande dès que je le peux tellement le contenu romanesque et la philosophie sous-jacente sont puissants. J’ai le souvenir d’avoir mieux compris quelle était la raison de l’aveuglement des musulmans extrémistes à qui on promet le paradis s’ils se sacrifient. Vladimir réussit parfaitement à enchaîner les réflexions philosophiques aux séquences d’actions et nous montre subtilement l’évolution de ses personnages et les manipulations psychologiques dont ils sont victimes.

Brillant ! D’écrire ce texte m’a donné envie de le relire. 🙂

Pour l’anecdote l’équipe d’Ubisoft a reconnu que ce roman fut une grande source d’inspiration pour le développement du jeu vidéo Assassin’s Creed : « Instead of using Arabian legends we decided to take inspiration from a book called Alamut, by the Slovenian writer Vladimir Bartol (Jade Raymond).

Pour résumer : Encore une fois, je n’aurai bientôt plus à vous convaincre, la littérature est un excellent moyen de compréhension des grandes questions contemporaines ! « … je partage l’humanité en deux catégories fondamentalement différentes : une poignée de gens qui savent ce qu’il en est des réalités et l’énorme majorité qui ne sait pas. » V. Bartol.

 

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Johne333 dit :

    I think this is among the most significant info for me. And i am glad reading your article. But want to remark on some general things, The website style is wonderful, the articles is really great D. Good job, cheers dfddaegdaddb

    1. anniemots dit :

      thanks very much. good reading,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s