Esprit d’hiver de Laura KASISCHKE

Esprit d'hiverPARUTION :

Septembre 2013 éditions Christian Bourgois (parution en France avant la sortie aux Etats-Unis)

http://www.christianbourgois-editeur.com/

LE GENRE : Roman américain

LE STYLE

huis clos entrecoupé de retours en arrière. Ecriture poétique, émotionnelle qui nous fait rentrer dans son univers. Elle cherche à capter les atmosphères, en cela elle se réclame de Virginia Woolf.

L’AUTEUR :

Laura est née en 1961 (belle année) à Grand Rapids dans l’Etat du Michigan. Elle est professeure de littérature dans une université de ce même Etat. Elle a publié des recueils de poésie, Esprit d’hiver est son 9e roman.

LES LIEUX :

Etat du Michigan (USA)

L’histoire :

Holly Judge, Eric Clare et leur fille Tatty s’apprêtent à passer un Noël convivial avec les grands parents paternels et des amis. Eric part chercher ses parents à l’aéroport mais un blizzard dense l’empêche de revenir tout comme leurs amis  qui se décommandent, laissant Holly et Tatiana en tête à tête. Un trouble grandissant chez Holly et une attitude de plus en plus hostile de Tatiana va venir bouleverser le déroulement de la journée et aboutir à un dénouement tragique.

Mon avis : 

Le roman se déroule sur une seule journée le 25 décembre dans la maison familiale. Au réveil Holly a un sentiment d’angoisse indéfini en lien avec l’orphelinat de Sibérie où leur fille Tatty (Tatiana) a été adoptée. Le processus d’adoption et les voyages en Russie du couple sont décrits avec lucidité tout comme les conditions de vie quasiment carcérales des enfants. Ainsi que les rêves et les espoirs des occidentaux en mal d’enfants …

Ce roman est puissant et tout à fait représentatif de l’univers de l’auteur. L’atmosphère est étouffante, on ne sait plus trop par moment si les choses se passent réellement où si elles ne sont que dans l’imagination de Holly.

La fin est renversante pour ne pas dire bouleversante, tout ce qui a été écrit au long du roman prend alors son sens.

J’ai lu tous ses romans je suis par conséquent complètement familière avec son style, son sens du drame, de la catastrophe et de la rupture, j’ai ressenti ce livre comme une sorte d’aboutissement. Par contre je conseillerai à ceux qui me liront de commencer par « A Moi pour toujours »  et par « A Suspicious river » (son premier roman).

Pour résumer : Magnifique !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s