Code 93 de Olivier NOREK

 

code 93
360 pages – 7.40 €
Code_93 michel lafon
304 pages – 18.95 €

Parution : en avril 2013 aux éditions Michel Lafon, sortie en poche chez Pocket en octobre 2014.

 

Le genre, le style : roman policier / thriller nous faisant découvrir les ficelles des enquêtes de la SDPJ 93 et l’ambiance des banlieues du 9-3.

L’auteur : Olivier est né en 1975 à Toulouse. Il s’engage dans l’humanitaire à Pharmaciens sans frontières (Guyane, ex-Yougoslavie) puis devient policier à la section des enquêtes et recherches du SDPJ 93. Actuellement en disponibilité, il publie plusieurs romans policiers ayant pour cadre la Seine-Saint-Denis et pour héros le capitaine Coste, Code 93,olivier norek Territoires et Surtensions, tous publié par Michel Lafon. Il a collaboré à l’écriture de la sixième saison de la série Engrenages, produite par Canal +. Son dernier roman, Entre deux mondes diffère des premiers, je l’ai beaucoup apprécié.

Les lieux : Le SDPJ à Bobigny, les cités du 9-3, l’IML (institut médico-légal) quai de la Rapée à Paris, Saint-Cloud (9-2).

L’histoire : le prologue décrit la découverte du corps d’une jeune droguée dans une cité des Lilas. Atrocement mutilée, personne ne l’identifie.
Onze mois plus tard, le capitaine Victor Coste est appelé en pleine nuit sur les bords de l’Ourcq dans des entrepôts désaffectés. On y a découvert le corps mort d’un homme noir assis, affalé sur lui-même avec sur son pull la marque de trois trous tachés de sang noirci. Arrivé à l’IML, Léa Marquant médecin légiste, constate que le mort a été torturé, on lui a coupé les testicules. Les surprises ne s’arrêtent pas là, elle se rend compte que sous le pull aucune blessure par balle n’est visible, et alors qu’elle est en train de commencer l’autopsie il ressuscite… Suivent la découverte du corps d’un jeune toxicomane mort brûlé, puis des lettres anonymes adressées au capitaine Coste indiquant une piste à suivre : le code 93.

Mon avis : premier très bon polar faisant la part belle à la confrontation entre les mœurs en cours dans le 9-3 et celles plus ouatées des beaux quartiers de l’ouest parisien. C’est dans des parties fines que vont se rencontrer ce beau monde…
C’est évidemment l’authenticité qui prévaut ici puisque l’environnement des évènements inventés pour le roman faisait partie du quotidien de l’auteur qui était également policier dans ce même service au moment où il écrivait son premier roman. Tout est crédible, de la description de l’explosion de la criminalité dans ce département au manque de policiers pour y répondre. L’équipe composée de Ronan, Sam et Mathias forment une équipe solidaire. Le départ de Mathias (qui a son importance mais je ne peux en dire plus) qui a obtenu sa mutation à Annecy permet d’introduire un personnage féminin extrêmement intéressant. Face aux idées préconçues des premiers moments elle va vite s’imposer auprès des machos toujours prêts à casser de la nana ! Dans cet environnement violent fait de trafics en tous genres, tout le monde est prêt à tomber, délinquants comme flics pour satisfaire leurs carrières.

Pour résumer : un conseil, commencez les polars dans l’ordre de parution, on suit l’équipe du capitaine Coste. Je conseille aussi de lire Entre deux mondes (paru en 2017) en dernier, sinon vous risquez de trouver un peu plus « ordinaires » ces polars.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s