Au rendez-vous des élégantes de Susana LÓPEZ RUBIO

le

au rendez vous des élégantesParution : aux Presses de la Cité en juin 2018, au format poche Pocket en juin 2019. Traduction de l’espagnol par Margot Nguyen Béraud.au rendez vous des élégantes poche

Le style, le genre : roman populaire, aventures sentimentales sur (très léger) fond politique.

L’auteur : Susana est née à Madrid en 1978, elle figure parmi les scénaristes espagnoles les plus réputées de sa génération. Au cinéma, elle a co-écrit le film How to Survive a Farewell et le court métrage Juan y la nube qui a reçu le prix Goya du meilleur court métrage d’animation 2015. Plusieurs séries l’ont fait connaitre : Acacias 38, Police: in the heart of the street, Central Hospital, Yesterday’s Girl et Physics or Chemistry. El Encanto (Au rendez vous des élégantes) est son premier roman, il a connu un énorme succès en Espagne.
En parallèle elle donne des cours à l’université de Madrid dans la filière cinéma.susana lopez rubio au rendez vous des élégantes

Les lieux : Cuba, Madrid.

L’histoire : La Havane, 1947. Patricio débarque à Cuba après avoir quitté la misère de son Espagne natale. Débrouillard, le garçon trouve vite ses marques dans ce monde luxuriant de couleurs et de sons. Après avoir été cireur de chaussures puis vendeur de billets de tombola, le voilà homme à tout faire à El Encanto, prestigieuse enseigne de la ville, qui rivalise avec les grands magasins parisiens. Patricio apprend vite, il gravit les échelons. D’autant qu’il veut éblouir la mystérieuse Gloria, la plus belle femme de l’île, et sans doute aussi la plus inaccessible puisqu’elle est mariée au chef de la mafia… Pour l’arracher des griffes de son ogre d’époux, l’intrépide Patricio sera prêt à tout. Dans le monde rayonnant et bigarré de Cuba avant la révolution – son insouciance de façade, son exubérance, mais aussi son impitoyable criminalité –, une grande histoire d’amour, de choix, et surtout de courage. (éditeur).

Mon avis : je me suis un peu plantée cette fois dans mon achat d’un roman sans conseil ni recommandation. J’avais envie de me plonger dans un roman traduit de l’espagnol, il y a longtemps que je n’en avais pas lu. Loin de là l’idée de descendre ce livre, il n’y a qu’à lire les avis enthousiastes de certains lecteurs…(ps : je ne lis éventuellement les avis qu’après avoir lu les livres et écrit les critiques) il a trouvé sa place chez les amateurs de romans basés sur des amours contrariées, des pauvres qui galèrent mais qui s’en sortent, des méchants mafieux qui font souffrir des pauvres jeunes filles fragiles et sur une touche d’exotisme. Mais pour moi globalement grosse déception, je m’attendais à quelque chose de beaucoup plus solide, je n’ai trouvé que peu de profondeur dans les différents personnages et souvent des rebondissements invraisemblables.
Un aspect tout de même intéressant : le vrai héros de ce roman ne sont ni Patricio ni Gloria mais El Encanto (Almacenes El Encanto pour être précise) grand magasin historique de La Havane fondé à la fin du 19e siècle par deux émigrants asturiens. D’ailleurs le titre original du roman c’est « El Encanto ». La description de ce magasin m’a fait penser à l’univers du film de Cédric Klapisch Riens du tout. C’est l’aspect le plus intéressant de ce livre, on y voit le rêve européen et singulièrement parisien envahir la bonne société cubaine. Le rapport de classe est saisissant, l’auteur a prolongé son propos vers la fin du livre en évoquant les magasins du Corte Inglés et des galeries Preciados, emblèmes des commerces madrilènes, mais même là j’aurai bien aimé que le sujet soit plus creusé.

Pour résumer : un roman à l’eau de rose qui peut plaire à beaucoup si la recherche du fond sociologique et politique n’est pas la préoccupation première. Après tout le bonheur de lire est aussi divers que le bonheur d’aimer. Si vous voulez lire un roman qui se déroule à Cuba préférez « Hérétiques » de Leonardo Padura.

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. lorenztradfin dit :

    encore un que je ne lirai pas ! Merci !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.